Exhibition at Paris-Malaquais School of Architecture

Organisation : New South, Ecole Nationale Supérieure d’Architecture de Paris-Malaquais
Location / Lieu : Paris (FR)
Date : Feb. – March 2017 / Fév. – Mars 2017
Program / Programme : Exhibition and Discussions in tribute to Amine Ibnolmobarak Exposition et conversation en hommage à Amine Ibnolmobarak
Theme / Thème : Pilgrimage to Mecca, individual experiences and collective infrastructures / Pèlerinages à la Mecque, expériences individuelles et infrastructures collectives
Exhibited work / Projet exposé : Amine Ibnolmobarak
Curators / Commissariat d’exposition :
 Meriem Chabani, Maya Nemeta
Guest speakers / Invités : Jean Attali, Wissam Balays, Ghita Chilla, Hajar Chokairi, Pierre David, Karima El Kharraze, Nabil Ghannouchi, Karim Kattan
Thanks / Remerciements : Marguerite Moquet, Véronique Trinh-Muller, Jean Attali,  Pierre David, Steven Melemis

EN

Each year, millions of Muslims travel to Mecca to accomplish the Hajj, fifth pillar of Islam. This pilgrimage was the subject of Amine Ibnolmobarak’s impressive graduation diploma. Architect, urban planner and teacher at Paris-Malaquais School of Architecture, Amine was killed in the Paris attacks on November 13th 2015. The exhibition “Hajj” is a tribute to Amine’s inner journey, his intellectual and spiritual reflexions and his work as an architect. The exhibition was the occasion to reinterprete the relation between the body and the crowd, between physical and mythical landscape, between profane and sacred space, through a series of encounters : guided visits of Amine’s graduation project as an architect “Weaving. Pilgrimage to Mecca – From individual experiences to collective infrastructures”, as well as readings, poems, music, all questionning in their own way a relationship between the man and the sacred, space, infrastructure. A domestic reception space made of simple carpets on the floor, host these small events, friendly and warm.
Through his work, Amine invites us to inhabit the immaterial, the unspeakable. Our turn to honor his invitation, and to enter his stories of pilgrim experiences and individuals tales all beating to the rythm of a collective destiny. When architects give body to the intangible, they open the door to all that is left to think and tell. Originally inspired by the incipit of Amin Maalouf’s Léon L’Africain, the exhibition original title in French was « Un jour prochain, je reviendrai ».

FR

Chaque année, des millions de musulmans prennent le chemin de La Mecque, pour l’accomplissement du Hajj, cinquième pilier de l’Islam. Ce pèlerinage fut le sujet de l’impressionnant projet de diplôme d’Amine Ibnolmobarak, architecte et jeune enseignant de l’ENSA Paris-Malaquais, arraché au monde lors des attentats du 13 novembre. Le cheminement intérieur de notre ami, ses orientations intellectuelles et spirituelles multiples entrent en résonance avec les nôtres, un an après la tragédie.
L’exposition est ponctuée d’une série de rencontres : des visites commentées de son projet “La trame et la chaîne – Pèlerinages à la Mecque, le territoire entre récit et infrastructure”, qu’Amine avait réalisé au moment de son diplôme ; et des discussions, lectures, poèmes, musiques, qui permettent de questionner à leur manière le rapport de l’homme au sacré, à l’espace, à l’infrastructure. Ainsi, cet hommage est voulu comme le début d’une conversation. Un espace de salon, avec tapis au sol, accueille ces rencontres, conviviales et chaleureuses.
A travers son travail, Amine nous invite à habiter l’indicible. Il nous appartient d’honorer cette invitation, en entrant dans son récit des trajectoires pèlerines, agrégation de destins individuels battant au rythme d’un destin collectif. Interprétons à notre tour le rapport entre les corps et l’événement, entre le paysage physique et le paysage mythique, entre espace profane et espace sacré. Lorsque les architectes donnent corps à l’intangible, ils ouvrent l’espace à tout ce qui reste à penser et à dire. Librement inspiré de l’incipit du livre Léon L’Africain de Amin Maalouf, l’exposition est intitulée “Un jour prochain, je reviendrai”.

Photos © New South, ENSAPM